02 98 62 36 73|Contact

Le coude / Nerf ulnaire

Définition

Qu’est-ce la compression du nerf cubital au coude ?

Il s’agit d’une compression du nerf cubital au coude équivalent au canal carpien à la main comprimant le nerf médian.
Le nerf passe dans un tunnel à la partie postérieure et interne du coude dans la gouttière épitrochleo olécranienne ou il peut être coincé lors des mouvements de flexion / extension.
Les causes sont multiples (séquelle traumatique du coude, nerf instable dans la gouttière…) mais la plupart du temps c’est idiopathique.

Quels sont les signes cliniques témoins de la compression ?
La plupart du temps cela se caractérise par des douleurs, des engourdissements ou des picotements (paresthésies).
A un stade plus tardif, une perte de sensibilité des 4 & 5emes doigts est possible. Enfin une perte de force va se manifester avec maladresse, lâchage d’objets. On peut retrouver à un stade plus évolué une déformation de la main avec amyotrophie des espaces interosseux.
Quels sont les examens complémentaires nécessaires ?
Les radiographies standards du coude à la recherche d’une séquelle de fracture, d’une arthrose sont nécessaires.

Une EMG avec un neurologue sera effectué pour confirmer le diagnostic de syndrome du tunnel cubital et mettre en évidence sa gravité.

Traitement
Il dépend du stade de compression.
Dans un premier les gestes irritatifs sont à éviter. (ex : éviter de dormir les bras pliés). Le port d’orthèse nocturne peut être proposé.
Si cela ne suffit pas ou si l’évolution est déjà importante la chirurgie s’impose et consiste en une décompression du nerf dans sa gouttière (neurolyse).
Celle ci s’effectue en ambulatoire sous anesthésie locorégionale. La cicatrice se situe à la face interne du coude. L’acte chirurgical consiste en une ouverture du tunnel bloquant le nerf dans sa gouttière.
Les suites opératoires sont simples. Le bras, le coude et la main sont libres dès la levée de l’anesthésie. Un pansement est posé sur la cicatrice jusqu’à cicatrisation (environ 15j).
Quels sont les risques spécifiques ?
Comme toute chirurgie il existe un risque d’infection et d’hématome.
Il s’agit d’une chirurgie nerveuse et la blessure du nerf est toujours possible.
Enfin quelques cas d’algodystrophie ou de cicatrice sensible liées à des névromes de nerf sous cutanés sont possibles.
Résultats
L’engourdissement et les picotements peuvent disparaître rapidement ou lentement.

L’amélioration de la force de la main et du poignet peut prendre plusieurs mois.

Dans les cas sévères, les symptômes peuvent ne pas complètement disparaître après la chirurgie.

sed id, ipsum risus massa justo mi, et, quis venenatis,