02 98 62 36 73|Contact

La Main / Fracture du scaphoïde

Définition

Le scaphoïde est un os de la première rangée des os du carpe.
Il se situe sous le radius du coté du pouce.

Le scaphoïde est l’os du carpe le plus souvent fracturé.
Le mécanisme de fracture du scaphoïde est variable et survient lors de chutes avec réception sur le poignet en extension.

Prise en charge précocement, la consolidation est plus facilement obtenue.
Dans le cas inverse celui de pseudarthrose (non consolidation) sa prise en charge est plus aléatoire et difficile.

Comment faire le diagnostic de fracture ?
Les symptômes peuvent se résumer à une douleur du poignet suite à une chute en extension. Une perte de mobilité est possible mais les symptômes peuvent être frustres et l’on peut poser par défaut le diagnostic d’entorse du poignet si la douleur est faible.
Quels sont les examens complémentaires utiles ?
Le bilan radiographique est le plus souvent suffisant.
Cependant en cas de radiographies normales et de doute clinique un complement d’information par scanner, IRM ou scintigraphie peut être proposé.
Traitement
En cas de fracture simple non déplacée un traitement orthopédique sera proposé. Il consiste en une immobilisation plâtrée pour une durée de 2 à 3 mois
(plus la fracture est proche du radius, plus la durée de consolidation est longue).

En cas de fracture déplacée, la prise en charge chirurgicale est nécessaire pour réduire et stabiliser la fracture.
Cette chirurgie s’effectue sous anesthésie locorégionale en ambulatoire. Soit la fracture est simple et la chirurgie s’effectue avec une incision de quelques millimètres. Soit le fragment est déplacé et il est nécessaire d’ouvrir pour s’exposer et réduire la fracture. La stabilisation s’effectue le plus souvent par une vis de faible diamètre qui va se positionner dans l’os. L’immobilisation post opératoire est le plus souvent la même que pour un traitement orthopédique.

Quels sont les risques évolutifs ?
Le risque principal est la pseudarthrose ; c’est l’absence de consolidation. Un contrôle radiographique à distance est nécessaire pour la rechercher.

Ces pseudarthroses nécessitent un traitement chirurgical (greffe osseuse et synthèse). Leur évolution spontanée se fait dans un délai de 10 à 15 ans vers l’arthrose du poignet.

L’autre possibilité est la nécrose osseuse liée à une vascularisation faible de cet os. Elle nécessite de la même façon une prise en charge chirurgicale secondaire.

Donec Donec suscipit ut Sed accumsan id, mattis libero