02 98 62 36 73|Contact

La Main / Arthrose IPP

Qu’est ce que l’arthrose Inter phalangienne proximale ?

Il s’agit d’une dégradation articulaire sur le versant cartilagineux de l’articulation proximale des doigts.

Quels sont les signes cliniques de l’arthrose digitale ?
Son développement est assez lent et peut toucher un ou plusieurs doigts.
Elle s’exprime par une douleur, une déformation articulaire (désaxation) et une perte de mobilité. En fonction de l’évolution on peut noter l’apparition de nodules à la face dorsale et parfois de kyste mucoide.
Elle peut se majorer en fonction des activités manuelles, du temps (notamment l’orage) ou simplement par crise.
Quels sont les examens complémentaires nécessaires ?
Un bilan radiographique va confirmer le diagnostic et attester de l’usure sous la forme d’un pincement articulaire voire d’une désaxation et d’une destruction osseuse et articulaire.
Traitement
En cas d’échec de traitement médical une prise en charge chirurgicale peut être proposée.
De façon simple elle peut envisager uniquement une exérèse de kyste ou un émondage osseux.
En cas de douleurs persistantes avec une mobilité qui reste bonne, un geste de dénervation permettra de diminuer les douleurs sans toucher à l’articulation.
• il s’agit de faire un abord chirurgical de cette articulation et de sectionner les rameaux nerveux à destinée articulaire. Ces rameaux véhiculant l’information douloureuse supprimés, les patients ressentent moins ou pas du tout la douleur. Il n’y a aucune conséquence sur la sensibilité du doigt. La mobilité de l’articulation est en règle conservée mais les résultats de cette intervention ne sont pas constants. Si le doigt est en plus raide ou désaxé une arthrodèse ou un remplacement prothétique sera envisagé.
L’arthrodèse sur cette articulation est rarement proposée en raison du handicap qu’elle va crée puisqu’elle bloque l’articulation en position de fonction.
La prothèse va permettre de conserver de la mobilité mais aura essentiellement une action sur la douleur. Le résultat en terme de mobilité n’est jamais celui du doigt natif.

Quelles sont les complications et les risques du traitement ?
Chaque indication opératoire est posée avec soin et les techniques opératoires sont bien codifiées ; malgré tout, ces interventions comportent certains aléas ou risques évolutifs qui leur sont propres.
• Hématome
• Infection
• Problème cicatriciel cutané
• Algodystrphie
Complications plus spécifiques dans le cadre d’une prothèse :
• Raideur articulaire
• Perte de force avec la main
• Infection de la prothèse
• Rupture de la prothèse
• Luxation de la prothèse
• Réaction à la prothèse type metallose ou siliconite
mattis vulputate, diam id, ultricies venenatis,