02 98 62 36 73|Contact

La Main / Tendinite de Quervain

Définition

Il s’agit d’une inflammation de la gaine entourant les tendons du long abducteur et du court extenseur du pouce (ténosynovite) qui cheminent tous deux dans le même tunnel fibreux, au bord externe du poignet, au contact du radius. La prédominance féminine est nette et l’âge de survenue se situe entre 40 et 50 ans.

L’irritation débute souvent à l’occasion d’un changement d’activité, d’un choc ou d’une utilisation inhabituelle. Elle s’entretient ensuite d’elle même par les frottements des tendons qui devient nodulaire et augmentent de volume dans leur gaine qui est inextensible.

Symptomes
Il s’agit d’une douleur sur le bord externe du poignet. Elle peut être d’apparition aigue mais également augmenter de façon insidieuse.
Elle est souvent en rapport avec une pathologie répétitive sportive de loisir ou professionnelle.
Diagnostic
Le diagnostic est clinique mais un électromyogramme est le plus souvent nécessaire pratiqué par un neurologue. Il va préciser l’importance de l’atteinte et son lieu de compression. Il est nécessaire avant tout acte chirurgical.
Quels examens complémentaires sont utiles ?
La radiographie est le plus souvent normale.
L’échographie va définir le caractère inflammatoire local et diagnostiquer un épaississement ou un dédoublement du retinaculum pouvant bloquer les tendons.
Evolution
Il existe parfois des guérisons spontanées. Mais dans un certain nombre de cas après un délai de 6 à 18 mois la douleur devient permanente empêchant toute activité professionnelle.
Traitement
Le traitement est essentiellement médical. Il consiste en un traitement médical (antalgique / anti-inflammatoire), attelle de repos et arrêt de l’activité sollicitant les tendons.
Une infiltration de corticoïdes peut être utile.
En cas d’échec un traitement chirurgical sera proposé.
Il consiste en un abord du 1er compartiment en regard des extenseurs sous anesthésie locorégionale en ambulatoire. L’incision est centimétrique à la base du poignet en regard de la douleur. On procède à l’ouverture des gaines et à la libération des différents tendons. Un pansement épais est positionné en post opératoire pour une durée de 15j. La mobilisation des doigts est immédiate mais reste sensible au début le temps que l’inflammation se dissipe.
La guérison définitive n’est obtenue qu’en 3 mois. La reprise du travail doit être progressive et au mieux à un poste aménagé pour éviter une récidive qui est toujours possible.
Complications éventuelles
C’est essentiellement de ne pas ouvrir assez la coulisse avec un risque d’échec de la libération, en particulier s’il existe de multiples faisceaux tendineux. Cela peut être aussi de l’ouvrir trop avec un risque de sub-luxation douloureuse des tendons. Il peut y avoir une irritation gênante de la branche terminale du nerf radial si la cicatrice est très fibreuse. La plupart du temps ces phénomènes sont transitoires et l’amélioration est définitive.
libero tempus Curabitur nec et, quis, Nullam eget leo.